SCOREUR DE MARS

Un blog pour tous les passionnés de basket et du Streetball et la plus grande base de données vidéos sur le basket en génèral !!! Dunkeurs, crosseur, scoreurs ce site est ton royaume parisien .

13 avril 2010

NIT -National Invitation Tournament-

C’est un tournoi méconnu en France… A l’occasion de la victoire finale de Dayton sur North Carolina, je vais vous expliquez brièvement ce qu’est le NIT.

Tournoi de consolation

Le NIT – ou le National Invitation Tournament – est souvent considéré comme le tournoi des loosers. Tournoi de consolation, les surnoms ne manque pas à son égard : « Not Invited Tournament », « Never Important Tournament », « Nobody’s Interested Tournament », « No Important Team », « National Insignificant Tournament, » ou tout simplement le « Not In Tournament ». Pourtant ça n’a pas toujours été le cas étant donné qu’il a été créé avant la March Madness (1938 contre 1939).

Le NIT, ce n’est cependant pas qu’un seul tournoi dans la saison, ça en est deux. En effet, au mois de novembre, avant le début de la saison NCAA – le Preseason NIT où seize équipes sont conviés sur des critères assez flous - et ensuite en même temps que la March Madness, sur les mois de mars et d’avril.

Facs et joueurs de renoms participent aussi au NIT

Les équipes conviées au Postseason NIT sont tout simplement les trente-deux meilleures après celles qui participent au tournoi NCAA. Cette année, de prestigieux programmes (North Carolina, Memphis et Connecticut) en deçà de leurs habitudes en terme de résultats en basket y ont été conviés. D’ailleurs, l’histoire nous dira que ce ne sont pas que les loosers qui participent à ce tournoi. Récemment, Kostas Koufos (2008, Ohio State), Renaldo Balman (2006, South Carolina), Daniel Horton (2004, Michigan) DaJuan Wagner (2002, Memphis) ont été élu MOP du Final Four après la victoire de leur fac. Dans l’histoire, des ex-stars telles qu’Erick Strickland (1996, Nebraska), Voshon Lenard (1993, Minnesota), Jayson Williams (St John’s, 1989), Reggie Miller (UCLA, 1985), Ron Anderson (1983, Fresno State), Ralph Sampson (1980, Virginia) ou Walt Frazier (1967, Southern Illinois) ont fait de même.

Le Final Four au Madison Square Garden

Comme pour la March Madness, le tableau est divisé en quatre régions. Après deux tours, il n’y a ni Sweet 16, ni Elite 8, juste des Quarterfinals. Les quatre vainqueurs sont ensuite conviés à un Final Four, qui en pré comme en post-saison, est organisé chaque année au Madison Square Garden.

A noter que le NIT n’appartient que depuis 2005 à la NCAA, qui après dix ans de procès envers la Metropolitan Intercollegiate Basketball Association (MIBA), a reçu les droits de ce tournoi.

Un français cette année au NIT : Baptiste Bataille

1871149

la carrière française de Baptiste Bataille n’a pas laissé une trace indélébile, quoique… Vu sous les couleurs d’Evreux et de Gravelines, Baptiste Aimé Désiré (ce sont ses trois prénoms, qui laissent à penser que ses parents ne l’ont pas eu par mégarde ;-)) a tout de même disputé un Euro cadets en 2003. Avec 4,6pts et 2,4rbds à la clé.

Il est de la génération de Marco Pellin et Aldo Curti.  Ce meneur de 1,76m s’est ensuite expatrié aux Etats-Unis, dans une high school en Georgie, et on l’a forcément perdu de vue. Bon, bref, Northeastern, ce n’est pas pourri et Baptiste Bataille y tient un rôle sinon clé du moins majeur avec 5,5pts en 20’

Posté par MOA BIT à 07:03 - NIT - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire