SCOREUR DE MARS

Un blog pour tous les passionnés de basket et du Streetball et la plus grande base de données vidéos sur le basket en génèral !!! Dunkeurs, crosseur, scoreurs ce site est ton royaume parisien .

11 mai 2011

MVP 2011 NBA : Derrick Rose

 Derrick Rose, 22 ans et déjà MVP. Fast don’t lie !

L’attente a du être longue pour celui qui savait déjà qu’à 22 ans, il allait être le plus jeune joueur a être nommé MVP (Most Valuable Player) de la saison régulière NBA. Derrick Rose a donc reçu le trophée des mains de David Stern, le commissionnaire de la ligue, juste avant le match 2 de la série entre les Bulls et les Hawks (1 à zéro pour Atlanta à ce moment là).

Derrick « Rose » above all !

A en croire les votes, Derrick Rose a écrasé la concurrence. Sur 120 votes, 113 ont désigné Rose n°1. Il totalise au final 1182 points loin devant Dwight Howard, 643 points pas assez bien épaulés cette année (c’est paradoxale) et Lebron James avec 522 points. Pour ma part, je suis surpris de la 5ème place de Kevin Durant, qui aurait mérité mieux et peut être même le trophée.

Avec ses stats : 25 points, 7,7 passes décisives, 4,1 rebonds; il rejoint Oscar Robertson, Jerry West, Larry Bird, Michael Jordan, Dwyane Wade et LeBron James (rien que ça) au rang des joueurs ayant réussi à aligner au moins 25 pts, 4 rbds et 7.5 pds, dans l’histoire de la NBA.

Hype ain’t shit !

Même si nous sommes d’accord à l’unanimité qu’il a réussi une saison de fou malade, Derrick Rose a bénéficié d’une aide non négligeable, la HYPE! Ce facteur très important dans le sport l’est encore plus en NBA. Si on ne peut pas dire que ce trophée de MVP est un vol, D-Rose dont les highlights squattent quotidiennement les Top 10 et les « Wall » Facebook doit sa réussite à ses fans et au fait qu’il soit très médiatisé.

Il est aussi vrai que les Bulls ont fait une saison énorme, seulement 20 défaites, mais en analysant les matches on remarque que même si sa réussite au shoot n’est pas catastrophique (44%), Rose a la chance d’avoir une attaque qui s’organise autour de lui, à l’instar d’un Iverson aux Sixers. Ses 25 points par matches sont donc le fruit de plus de 20 tirs pris par rencontre et parfois même 30. Ce qui aide forcément à gonfler des stats.

De plus, l’équipe a brillé par sa défense. Domaine où Derrick Rose n’a pas été décisif et là où il a encore d’énormes progrès à faire. 1 interception par match, c’est bien trop peu pour un joueur si rapide et athlétique. Pour avoir vu beaucoup de matches de Chicago et avec la Team Usa cette saison, je le trouve parfois trop naïf sur son adversaire directe. Pour exemple, lors du premier tour des playoffs, Darren Collison s’est promené sur beaucoup de séquences. C’est vrai que je suis un peu dur mais c’est normal d’en demander un peu plus à un joueur aux aptitudes extraordinaires.

Voir l’avenir en « Rose »

Derrick Rose a tout d’un grand sauf que le plus dur est désormais à venir pour le gosse de Chi-Town. Confirmation et progression pour un gars de 22 ans déjà élu MVP, ça ne s’annonce pas facile mais le numéro 1 des Bulls a les pieds sur terre et c’est un gros bosseur.

MVP un peu trop tôt ? Certainement pas s’il emmène Chicago aux portes des finales NBA ! On oubliera alors toutes ces interrogations, moi le premier.

Une chose est sûre, Fast never lie !

Scoreur 21 alias Ball'n'blues


Vous pouvez retrouver l'ensemble des articles du Scoreur 21 alias ball'n'blues dans la catégorie " la tribune de ball'n'blues "

Articles connexes : comment fonctionne le vote MVP ?

lien direct : http://basket.canalblog.com/archives/2011/02/11/21107143.html

Posté par MOA BIT à 06:35 - La Tribune de Ball'n'blues. - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire